Aller au contenu  Aller au menu principal  Aller à la recherche

bandeauESPE152

ECOLE SUPERIEURE DU PROFESSORAT ET DE L'EDUCATION DE L'ACADEMIE DE DIJON

Journée d'études

Controverses socio-scientifiques : acteurs et représentations sociales

Mercredi 10 Mai 2017 9h-17h
Amphi ESPE, 51 rue Charles Dumont-21000 Dijon

afficheJourneeContreversesLa science est perçue par le grand public comme source de progrès mais aussi de risques. De plus en plus de décisions sont prises au nom de la science et l’expertise scientifique est appelée à se prononcer sur des questions de société.
Les controverses socio-scientifiques mises en débat peuvent être plus ou moins controversées dans la sphère scientifique et sociétale, mais possèdent toutes un véritable enjeu social impliquant différents acteurs : experts, public, médias. Elles suscitent, comme nous l’explique B.Urgelli (Urgelli, 2013), des débats articulant des connaissances de sciences, des connaissances à propos des sciences, et des considérations éthiques et politiques. Ce ne sont pas seulement des savoirs rationnels qui sont en jeu ici, mais bien un système de représentations-connaissances. Les représentations sociales sont générées et structurées, tel que le précise Moscovici (Moscovici, 2013), par les conversations et les traitements médiatiques qui constituent notre principal genre de communication. Les acteurs impliqués mobilisent donc des représentations, des valeurs, des intérêts qui s’affrontent et font l’objet des débats et d’un traitement médiatique (Albe, 2006).
Depuis les années 1970, les controverses socio-scientifiques sont étudiées afin d’en comprendre leurs enjeux cognitifs mais également pour mieux comprendre la recherche (Jurdant, 2009). Elles ont également été étudiées afin de définir le rôle central de la communication dans l’émergence, le déploiement et la stabilisation des controverses (Badouard & Mabi, 2015). L’analyse sous une dimension plus éducative a également permis de mettre à jour les procédés discursifs et les rôles sociaux d’élèves en groupe de discussion sur une controverse (Albe, 2009 ; Simmoneaux & Legardez, 2011), mais a également permis d’étudier les représentations sociales d’enseignants impliqués dans le traitement de ces questions controversées (Urgelli, 2013).
L’enjeu de cette journée d’étude consistera à s’interroger, au travers des controverses socio-scientifiques présentées, sur la place des représentations sociales des différents acteurs identifiés.
Elle s’organisera sous forme de communications orales le matin et en début d’après-midi, issues de collègues de différentes Universités nationales et internationales, puis sera suivie de moments de débats proposés par les M2 Physique-chimie et d’une représentation théâtrale sur le Cancer par les M2 SVT. Les étudiants des séminaires « Didactique et culture scientifique » seront les modérateurs de chacune des interventions.
Cette journée d’Etude sera filmée (afin d’être déposée ensuite sur le site de l’ESPE) par le Pôle des systèmes d’information et des usages numériques de l’Université et se fera  également en streaming.

Emmanuella Di Scala, Maître de Conférences, Laboratoire CIMEOS/ESPE, groupe recherche ICS

 

Journée d'étude 2016 : Contreverses scientifiques et représentations sociales

Les vidéos de la journée d'études du mercredi 4 mai 2016 sur le site ESPE de Dijon.

Introduction

vign3

 

Emmanuella Di Scala (UBFC-CIMEOS), Didier Perrault (IEN Maths-Sciences/Culture scientifique Académie de Bourgogne), Thomas Charenton (Directeur EPCC Terre de Louis Pasteur, Dole), Philippe Ricaud (Directeur adjoint CIMEOS, UBFC-CIMEOS

vign2Intervention de M Nicolas Chaillet, Président de la COMUE UBFC

 

 

 

Partie 1 - Contreverses scientifiques

vign4« Quels enseignements peut-on tirer de l’étude des controverses scientifiques publiques? »

Philippe Chavot, Maître de Conférences en Science de l’Information et la Communication, Laboratoire LISEC, Université de Strasbourg.

 

vign5« Controverses scientifiques et sociales autour de la vaccination : enjeux historiques et contemporains »

Françoise Salvadori, Maître de Conférences en Immunologie, Laboratoire CIMEOS, Université de Bourgogne Franche-Comté.

 

vign6« Les hautes dilutions : mythe ou réalité ? »

Marc Henry, Professeur des Universités en Chimie, Université de Strasbourg, UMR 7140 Laboratoire de Chimie moléculaire de l’état solide.

 

vign7« Se dirige-t-on vers un changement de paradigme dans la recherche biomédicale ? »

Emmanuella Di Scala, Maître de Conférences en Sciences de l’Information et de la Communication, université de Bourgogne Franche-Comté, Laboratoire CIMEOS.

 

Partie 2 - Représentations sur une thématique scientifique d'enjeu social

vign8« Woman in media - pedagogical and social contexts »

Karolina Czerwiec et Katarzyna Potyrala, Professeurs en Sciences de l’Information et la Communication, Université de Cracovie, Pologne.

 

vign9« Réappropriation des rapports scientifiques par un public d’enseignant de SVT : cas du cancer »

Stéphane Narbonnet, Professeur de SVT à Tours et Docteur en Immunologie.

 

vign10« Les représentations d’un public d’élèves sur le cancer »

Sébastien Malpel, Maître de conférences Neurosciences, Robert Andres, professeur de SVT-formateur ESPE et Nathalie Pinsard PRCE SVT ESPE.

 

vign11« Le système d’informations d’adolescents sur le cancer »

Samuel Rouzet, Professeur de SVT-FA.

 

 

 

Conclusion

vign12

 

 

 

 

Suivez-nous : Suivez nous sur FacebookSuivez nous sur Google +Suivez nous sur TwitterSuivez nous sur ViadeouB link, le réseau social de l'université

Université de Bourgogne